top of page
Rechercher

Qu’est-ce qu’une toiture végétalisée ?

Bâtiments vus du dessus, avec des toits végétalisés

Dans les milieux urbains où le béton et le bitume font partie du décor, une tendance prend de plus en plus de place : le retour de la nature en ville. Les communes enclenchent des projets de plantation d’arbres sur les boulevards, de plantes sur les trottoirs, mais elles ne sont pas les seules à avoir un rôle à jouer. Les entreprises, les hôtels, les institutions et de plus en plus les particuliers, jouent leurs cartes dans ce come-back vert. Au milieu des potagers urbains et des ruches, les toits végétalisés participent activement au regain de la nature en ville. Nos spécialistes architectes vous expliquent tout sur ces toitures vertes qui séduisent les propriétaires d'immeubles.


Quel est l’intérêt d’un toit végétalisé ?


Au-delà d’être particulièrement esthétique, la toiture végétalisée offre un panel d’avantages pour les usagers ou les habitants d’un bâtiment. Les bénéfices sont aussi bien économiques qu’écologiques, avec des baisses des coûts et une augmentation de la biodiversité.


L’amélioration du confort dans l'immeuble


Un des premiers bénéfices de l’installation d’une toiture végétalisée, c’est le confort apporté aux personnes qui habitent ou travaillent dans le bâtiment, notamment à l’étage qui se situe directement en dessous de la toiture. La couche de végétation agit comme un isolant thermique, mais aussi acoustique. Une étude canadienne a mesuré les effets sur la température d'un local : le toit vert permet de diminuer l’entrée de la chaleur extérieure dans l'immeuble de plus de 85 % ! Là où une toiture classique peut dépasser les 60 °C à la surface, une toiture végétale ne franchit pas la barrière des 30 °C. Au-delà de l’effet direct sur les personnes qui évoluent dans le bâtiment, la couche végétale permet également de réduire le vieillissement du toit : sa durée de vie peut être doublée. La couche verte absorbe également davantage les sons, réduisant leurs effets dans les locaux.


Une meilleure gestion des eaux pluviales


L’évacuation des eaux de pluie reste une préoccupation importante pour les communes, qui, parfois, ne parviennent pas à éviter l’engorgement dans un milieu où les sols sont de plus en plus imperméables. Les toits végétalisés constituent alors une vraie solution alternative, dans la mesure où les toits constituent entre 15 et 35 % de la surface d’une ville. Lorsqu’il pleut, l’eau retenue par la toiture végétale est d’abord utilisée par les plantes, pour qui elle est un élément indispensable de croissance et de bonne santé. Une partie est, ensuite, évacuée par évapotranspiration. L’eau restante ruisselle dans les canalisations vers les réseaux d’assainissement, avec un débit beaucoup plus faible que sur une toiture classique. 


La nature appelle la nature : l’impact sur la biodiversité


Créer un petit coin de nature à quelques mètres du sol, ça attire forcément les oiseaux et les insectes. Les toitures végétalisées participent ainsi directement à maintenir et à développer la biodiversité. Ramener la nature, c’est ramener du vivant dans des territoires où le développement économique s’est parfois opposé au développement écologique. Végétaliser une toiture s’inscrit donc parfaitement dans les actions des entreprises engagées dans une démarche RSE ou HQE, par exemple. L’installation de ruches est également tout à fait envisageable et séduit de plus en plus.


Une mise en avant de l’entreprise pour son engagement environnemental


En offrant une attractivité visuelle à un élément qui n’a pas vocation première à être beau, le toit végétal amène aussi le bénéfice d’un zoom sur l’entreprise qui a installé une telle structure. Le paysage urbain prend alors des airs de campagne avec des bulles vertes, qu’on sait précieuses. En s’engageant pleinement dans une démarche de développement durable, les entreprises ou les copropriétés créent un espace de vie agréable et une véritable plus-value architecturale.


Quels sont les différents types de toitures végétalisées ?


Trois grandes techniques de toitures végétalisées sont proposées sur les immeubles : 

  • les toitures extensives,

  • les toitures semi-intensives,

  • les toitures intensives.

Un certain nombre de critères déterminent l’orientation : 

  • l’élément porteur, 

  • le degré de la pente de la toiture,

  • les végétaux souhaités,

  • l’épaisseur du substrat nécessaire,

  • le poids du système complet,

  • l’utilisation future du toit,

  • les besoins d’entretien,

  • le budget alloué.

La toiture végétalisée extensive, la solution la plus économique


Ce type de toiture verte constitue un bon rapport pour les propriétaires immobiliers qui souhaitent se lancer dans l’aventure. Avec ce système de toit végétal, la pente est admise jusqu’à 35° et la couche de substrat ne fait que 10 cm, ce qui permet de la réaliser sur des charpentes bois. On peut y installer des plantes grasses, des sedum ou de la mousse, ce qui limite fortement son entretien. C’est un choix idéal quand la charpente ne peut pas supporter un poids de plus de 100 kg/m².


La toiture végétalisée semi-intensive, un entre-deux confortable


Sur le toit de type semi-intensif, la pente ne peut pas excéder 15°. Vous pourrez y installer un choix plus large de végétaux grâce à un substrat de 20 cm d’épaisseur. L’entretien des plantes demandera donc un peu plus de temps et de soin. La charge du système est comprise entre 200 et 500 kg/m² et demande donc un support béton suffisamment solide. 


Le toit vert intensif, une toiture-terrasse qui devient un véritable jardin suspendu


La principale différence avec les toitures précédentes, c’est qu’ici, vous pouvez circuler sur le toit, qui prend alors des airs de jardin suspendu. Avec son substrat de 30 cm, ce toit présente les performances les plus efficaces. On peut même y planter des arbres ! L’entretien sera le même que pour n’importe quel espace vert : il demandera un certain investissement. Les possibilités d’aménagement sont multiples, mais la lourde charge du système exigera un support béton adapté, sur une pente maximale de 5°.



La toiture végétalisée séduit de plus en plus pour tous les avantages qu’elle apporte. Vous souhaitez une étude de faisabilité ou vous prévoyez un projet sur un bâtiment existant ou à venir ? L’équipe BL Atelier accompagne les entreprises, les propriétaires de bâtiments, mais aussi les particuliers dans leur projet d’aménagement extérieur et intérieur.



0 vue

Comments


bottom of page