top of page
Rechercher

Anticiper, ça change tout !

Dernière mise à jour : 31 mai

Femme qui regarde au loin avec des jumelles

« Dans le bâtiment, les délais ne sont jamais respectés et les budgets sont élastiques. » Ce sont des choses que l’on entend beaucoup et qui, évidemment, découragent souvent les personnes qui ont un projet de construction ou de rénovation. 


Bien sûr, tout cela ne vient pas de rien et les circonstances, parfois, n'aident pas. Respecter un délai et établir un devis, aujourd’hui, c’est forcément assez compliqué avec les problèmes liés à l’énergie ou aux matières premières que nous connaissons. Mais, malgré tout, le respect des délais et du budget, ce n’est pas un graal inaccessible. C’est même toute la démarche de l’architecte.


Dans le cas d’une mission complète, nous allons régler, dès le départ, une boussole qui ne va pas nous quitter durant toute la vie du projet :

  • Quels sont les objectifs du client ?

  • Quels sont ses besoins et ses contraintes ?

  • Quel est le budget global qu’il est prêt à investir ?


Quand on a dessiné un projet, la première chose que nous allons faire, c’est le chiffrer pour voir s’il entre bien dans l’enveloppe prévue. Consultation des entreprises, comparaison des devis, chiffrage de notre temps de travail, anticipation des éventuels surcoûts… Ces vérifications sont essentielles. 


Ce qui compte pour nous, au fond, c’est de proposer au client le projet qui lui correspond vraiment, par rapport à ce que nous savons de ses besoins, de sa façon de vivre et de son budget. C’est pour cela que nous posons beaucoup de questions, au moment du brief. Il faut que nous ayons les bonnes informations pour nous adapter réellement au besoin. 


Pour le dire autrement, cela n’a pas de sens de dessiner une Ferrari qui fera rêver le client, mais qu’il n’aura pas les moyens de se payer. C’est encore plus absurde de dessiner la même Ferrari et de lui mettre, sous le capot, un moteur de Twingo. La démarche professionnelle, c’est plutôt de promettre une belle berline, avec toutes les options utiles, qui cochera toutes les cases et qui rentrera dans le budget, à l’achat comme en fonctionnement.

Ensuite, lors de la phase de chantier, l’architecte agit comme un chef d’orchestre, toujours dans l’anticipation. Dans la période actuelle, où les entreprises manquent cruellement de bras et sont contraintes de prendre moins de chantiers, c’est un rôle compliqué, mais très important.





Planifier le travail de chacun en fonction des contraintes techniques, organiser des réunions de chantier régulières, faire en sorte que tout le monde se parle, c’est notre métier et cela permet, quand même, d’éviter bien des déconvenues. 


4 vues

Comments


bottom of page